Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
samedi, avril 20

Togo : selon Gerry TAAMA la fébrilité s’empare de certains ministres à l’annonce des marches du PNP

A quelques heures de la manifestation synchronisée du 13 avril 2019 du Parti National Panafricain (PNP) dans 10 villes et qui est finalement autorisé que dans 3 localités, le président du Nouvel Engagement Togolais (NET) Gerry TAAMA, dans une tribune libre fait une analyse de la situation qui prévaut.

Tapis rouge au PNP

Sun Zhu disait: L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat. Et manifestement, le PNP en donne une illustration parfaite en comparaison à la fébrilité qui s’empare de certains ministres du gouvernement à l’annonce des manifestations de ce parti.

En réalité  peu importe le nombre de personnes qui sortiront marcher demain. La frénésie gouvernementale a déjà consacré le PNP comme le parti dont on craint le plus la mobilisation des militants. En effet, la C14, regroupement de 14 partis politiques a à plusieurs reprises désiré faire des marches dans toutes les villes du pays, et le gouvernement inlassablement a répondu qu’il ne pouvait assurer la sécurité que dans dix villes du pays. Le PNP se limite à ces dix villes, on réduit à trois. Et entre temps, des chefs cantons de deux préfectures en rajoutent à la confusion en faisant des déclarations ubuesques, indignes d’un État de droit. 

Le gouvernement déroule donc le tapis rouge au PNP, faisant de lui le parti le plus redouté de l’opposition.  Là où on laissait manifester la C14,  on a peur du PNP seul.  Nul besoin de saisir donc un juge administratif pour contester l’arrêté ministériel tel que nous le leur suggérons, puis que la bataille est gagnée sans combat.

Drôle de pays tout de même.  Si on laisse les gens marcher,  ça gêne qui même ? Les mêmes effectifs qu’on dit je pas avoir,  vont être déployés aux points de départ des marches dans les villes où celles-ci sont interdites.

On aime trop palabre inutile dans ce petit pays-là.

Gerry.

About Author

Redaction TM24

Laisser une réponse