Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mercredi, août 21

La LCT appelle à interdire le Bromate de potassium dans la fabrication du pain

En réaction à la dernière sortie médiatique du Syndicat National des Boulangers et Boulangères Viennois du Togo (SYNABOVITO) et de l’Association des Boulangères de Lomé Commune (ASBOULCO), rassurant les consommateurs sur la non dangerosité du Bromate de potassium utilisé dans la fabrication du pain, la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) dénonce une incohérence et un manque de professionnalisme.  La LCT par le biais d’une déclaration diffusée ce Jeudi 13 juin 2019,  interpelle les ministères en charge du secteur à procéder à l’interdiction pure et simple du dit produit.

DÉCLARATION LIMINAIRE DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA LCT SUITE A LA SORTIE  DES SYNDICATS DE BOULANGERS

La Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) a appris avec étonnement la tenue d’une conférence de presse le mardi, 11 juin 2019 à Lomé par le Syndicat National  des Boulangers et Boulangères viennois du Togo (SYNABOVITO) et l’Association des Boulangères de Lomé Commune (ASBOULCO), dénonçant celle organisée par les Associations de consommateurs, le 14 mai 2019 sur l’utilisation du Bromate de potassium dans la fabrication du pain.

En effet, le 14 mai 2019, la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT), a pris part à une Conférence de presse sur le danger de fabriquer des pains à base du Bromate de potassium, sous l’initiative de l’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL). Le Bromate de potassium est une substance chimique dont l’effet nocif sur la santé des consommateurs n’est plus à démontrer.  C’est ainsi que de par son caractère cancérigène, il est interdit dans plusieurs pays dont le Bénin et le Ghana. C’est la raison pour laquelle, dans leur conférence de presse du 14 mai dernier, les Associations des consommateurs, avaient invité les boulangers et leurs organisations, à œuvrer pour que ceux d’entre eux qui continuent de faire usage de ce produit dans la fabrication du pain, cessent de le faire.  

Cependant, nous avons été désagréablement surpris de voir les responsables de SYNABOVITO et d’ASBOULCO, remettre en cause, à travers  leur conférence de presse, les déclarations des Associations des consommateurs sur la dangerosité de l’usage du Bromate de potassium dans la fabrication du pain. Cela montre à suffisance que ces professionnels sont peu soucieux de la santé des consommateurs togolais.

En effet, la LCT, n’a pas compris pourquoi ces organisations accusent les Associations de consommateurs d’être à l’origine de « fausses alertes en matière de santé publique » si, au même moment, eux-mêmes déclarent : « malgré les appels et sensibilisations des boulangers sur les dangers que représentent le Bromate de potassium, certains, par cupidité ou ignorance continuent d’en faire usage sachant qu’il est nocif pour la santé ».

Aussi la LCT s’interroge-t-elle sur la sincérité des informations données par les représentants de SYNABOVITO et ASBOULCO lors de leur conférence. En effet, sur la base de quelle statistique ces professionnels avancent-ils le taux de 10% des boulangers qui continuent de faire usage de ce produit ? Comment un additif alimentaire peut-il être nocif à la santé du consommateur ? Si le produit n’est pas un «améliorant », pourquoi continue-t-on d’en faire usage tout en reconnaissant quand même sa nocivité ?

Non ! Aucune raison, qu’elle soit liée à la mévente ou autre chose, ne doit en aucun cas pousser ces organisations de boulangers à faire de telles déclarations, lesquelles brillent par leur incohérence. De toute façon, en notre qualité de défenseurs des droits des consommateurs, nous sommes très attachés à la santé de ces derniers, car « elle n’a pas de prix » dit-on. Les responsables de SYNABOVITO et ASBOULCO doivent savoir que s’ils peuvent en tant que professionnels, rassurer les consommateurs comme ils l’ont eu à le faire la dernière fois, les Associations des consommateurs sont, à plus forte raison, les mieux indiquées à le faire.

La LCT, regrette donc l’incohérence des déclarations et le mépris de la santé des consommateurs de la part  des responsables de SYNABOVITO et ASBOULCO et les invitent à plus de responsabilité et surtout de professionnalisme.

Elle invite par ailleurs, le Ministère du Commerce et de la promotion du secteur privé, le Ministère de l’Agriculture de la Production Animale et Halieutique, le Ministère de la sécurité et celui de la santé à faire diligence en vue de prendre l’arrêté d’interdiction de l’usage du Bromate de potassium dans la fabrication du pain dans notre pays.

Fait à Lomé, le 13 juin 2019

Le Président

Yao H. SOGADJI

Print Friendly, PDF & Email

About Author

Elom ADABE

Rédacteur en chef du site Togomedia24

Laisser une réponse