Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
lundi, novembre 18

Kpélé Adéta : Et si l’on initiait les enfants à l’agriculture écologique et biologique

Kpélé Adéta, localité située dans la préfecture des plateaux à 30Km de Kpalimé. La population, en majorité rurale pratique à 90% l’agriculture et les paysans sont bien accompagnés par le bureau local de l’entreprise Planète Paysans Togo pour une bonne récolte, et un meilleur revenu.

 « La terre ne trompe jamais », cette devise qui a traversé toutes les générations en Afrique et au Togo particulièrement. L’agriculture étant la principale base de l’économie nationale au Togo, tous les moyens sont mis en place par l’état, exécutés par des services définis et accompagnés par des partenaires techniques et financiers.

Mais pour que la tradition se perpétue, il faudra initier les tous petits à s’adonner à la pratique de l’agriculture, les techniques de base. Le maintien et l’amélioration du capital de fertilité des sols pour les générations futures sont importants, et requièrent l’utilisation des techniques écologiques et biologiques. C’est fort que la jeune agro-économiste Alice ADABRA porte un projet pour porter l’information aux enfants et aux jeunes de la localité, un projet dénommé ‘’Contribution à l’adoption de l’agriculture biologique par les communautés de Kpélé à travers l’instauration de cours théoriques et pratiques sur l’agriculture écologique et biologique (AEB) aux jeunes dans la préfecture de Kpélé de la région des plateaux’’

Il s’agira en effet, de mettre en place une cellule de formation dans les établissements scolaires pour le développement de l’Agriculture biologique au Togo. Chaque deux semaines, pendant au moins deux heures d’entretien, il faudra entreprendre des sensibilisations et cours sur l’Agriculture biologique dans les cours primaires, collèges et Lycées, et de mettre en place un curriculum à passer dans les cours primaires, collèges et Lycées.

Dans la pratique, la conseillère agricole à Planète Paysans Togo prévoit mettre en place un jardin biologique scolaire qui servira de pratique pour les élèves dans chaque école pilote et faire mieux comprendre aux enfants comment les légumes sont bien produits, enfin toute une génération doit émerger, sortir des formations secondaires avec des connaissances et une vision éclairée de l’agriculture biologique.

Elle estime accompagner entre 15 et 40 élèves avec leurs enseignants par école et par année. Tout cela dépendra essentiellement de la place disponible pour le jardin scolaire, l’idéal serait de disposer de 1 à 2 m² de surface cultivable par élève, soit un jardin de 20 à 40 m2 par école.

« Ce qu’on aime depuis son enfance, on finit par faire un avec » c’est ce crédo qui pousse la jeune Agronome à croire à la réussite de son projet.

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) encourage les écoles à créer des jardins de dimension moyenne, qui pourront être facilement gérés par les élèves, les professeurs et les parents, mais en même temps produire de nombreux légumes et fruits nutritifs, et parfois même permettre l’élevage de petits animaux, comme des poules ou des lapins. Et donc, les jeunes élèves ainsi formés et sensibilisés, n’ayant que peu de conceptions ou préjugés ancré en eux, seraient plus à même d’appliquer les bonnes pratiques tant alimentaires que agricoles acquises et de les transmettre à leur entourage.

Print Friendly, PDF & Email

About Author

Redaction TM24

Pour vos articles, reportages, Contact Togomedia24 +228 91 06 25 88 / togomedia24@yahoo.com

Laisser une réponse