Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
lundi, novembre 18

Vote de la diaspora : ce que pensent CODITOGO et UNIR Maghreb

Les déclarations se multiplient suite à l’adoption par le gouvernement togolais le 18 octobre 2019 de l’avant-projet de loi relatif à « l’ouverture d’une Commission Électorale d’Ambassade Indépendante » (CEAI). Au niveau de CODITOGO et Unir Maghreb, chacun tire le drap de son côté. A travers une déclaration datée du 26 octobre2019, CODITOGO dit non à une nouvelle duplicité du gouvernement togolais. Pendant ce temps, Union pour la république section Maghreb se félicite de l’état de l’avancement des réformes déclenchées par le gouvernement.

Lisez plutôt les deux  déclarations :

La Coalition de la Diaspora Togolaise pour l’Alternance et la Démocratie (CODITOGO)

DÉCLARATION DE CODITOGO

http://www.coditogo.org – Contact : coalition@coditogo.org

Associations membres de CODITOGO : Citoyen Togo Debout–CMAD–CMAF-Togo–CMDT–CTRA–DIASTOCADE–MTN-DIASTOGH-PYRAMIDOF YEƲE-RENAISSANCE-RNDP–TGI–#TogoEnMarche–TogoUprisingQC-USA–Togoviwo–UTS

Siège social : 66, Avenue des Champs-Elysées 75008 Paris.

Projet de loi du gouvernement togolais sur le vote des Togolais de l’extérieur : NON à une nouvelle duplicité !

Au cours du conseil des ministres du 18 octobre 2019, le gouvernement togolais a adopté un projet de loi portant modification du code électoral, pour permettre aux Togolais de l’extérieur de participer au vote lors des élections nationales.

Si le gouvernement togolais se targue ainsi de satisfaire à une des recommandations faites par la CEDEAO en juillet 2018 pour le règlement de la situation politique togolaise, et s’il prétend ainsi donner suite à une revendication majeure de la Diaspora togolaise, il y a toutefois lieu de rester vigilant pour éviter une nouvelle duplicité et une arnaque de ce régime. Car, dans ce fameux projet de loi, le gouvernement indique textuellement que le nombre d’électeurs potentiels minimum pour l’ouverture d’une Commission Electorale d’Ambassade Indépendante (CEAI) est « déterminé à partir du nombre des Togolais détenteurs de la carte consulaire en cours de validité depuis au moins six (06) mois à la date de la révision des listes électorales, délivrée par les ambassades togolaises couvertes par les CEAI. »

Le gouvernement togolais, fidèle donc à ses habitudes et à sa mauvaise foi, veut donc imposer des règles dilatoires qui vont exclure de facto une très grande partie de la Diaspora togolaise de participer au vote lors de l’élection présidentielle de 2020 qui doit avoir lieu au plus grand tard en avril 2020. En considérant en effet que :

– Il ne s’agit pour le moment que d’un projet de loi, qui n’est pas encore présenté au « Parlement », et dont l’adoption risque de ne pas se faire avant longtemps ;

– Les révisions des listes électorales sont déjà en train d’être organisées par la CENI aux ordres ;

Combien de membres de la Diaspora togolaise peuvent alors disposer de la carte consulaire six mois avant la date de la révision des listes électorales ? Autrement dit, en supposant que par miracle, le projet de loi venait à être rapidement adopté, seuls les Togolais de l’extérieur disposant de carte consulaire depuis mai ou juin 2019 pourront voter lors de l’élection présidentielle de 2020 !

NON, NON et NON ! Le gouvernement togolais continue par se moquer de la Diaspora togolaise !

Comment définir des règles de vote qui excluent dès le départ, la très grande majorité des personnes concernées ? Et cela en toute connaissance de cause, donc de mauvaise foi ? Car, en plus des recommandations faites par la CEDEAO depuis plus d’un an :

– Le droit de vote est constitutionnellement reconnu à tous les nationaux togolais, y compris donc les Togolais de l’extérieur ;

– La Commission Justice, Vérité et Réconciliation (CVJR) en a fait une de ses recommandations principales en 2012 au régime qui régente notre pays depuis plus de 50 ans, quand elle a cité le « droit de vote des Togolais de la diaspora » comme étant l’un des sujets devant « faire l’objet d’un débat national propre à dégager un large consensus ».

– Le droit de vote de la Diaspora a fait partie des revendications principales, de la Diaspora depuis bien longtemps, puis depuis août 2017, repris sans cesse dans des nombreuses manifestations politiques au Togo et dans la Diaspora.

Le gouvernement togolais ne peut donc pas faire la sourde oreille durant plusieurs mois, durant plusieurs années, puis venir soumettre subitement un projet de loi en trompe-l’œil !

CODITOGO presse la Diaspora togolaise de se mobiliser massivement pour faire entendre raison, pour une fois au moins, au gouvernement togolais. Cette mobilisation devra être intense et soutenue, pour forcer le régime togolais à refaire ses devoirs, pour proposer un texte législatif qui favorise la pleine expression démocratique des Togolais de l’extérieur, dès la prochaine élection présidentielle.

Ce respect élémentaire d’un droit fondamental d’une très grande partie de la population togolaise passe aussi par un nouveau recensement électoral à la place d’une simple révision des listes électorales. Il suppose aussi la volonté et la réalisation de profondes réformes électorales et institutionnelles, pour rendre effective la vérité des urnes au Togo, dès 2020.

Fait à Paris, le 26 octobre 2019

Pour CODITOGO,

Raymond Ayivi

Coordinateur général.

COMMUNIQUE RELATIF AU VOTE DE LA DIASPORA

C’est avec satisfaction que les militants et sympathisants du grand parti Union pour la République résidant dans les pays de l’Afrique du nord notamment le Maroc, la Mauritanie, l’Algérie, l’Egypte, la Libye et la Tunisie ont pris connaissance des informations relatives au projet de loi adopté en Conseil des ministres du 18 novembre 2019 portant modification de la loi n°2012-002 du 29 mai 2012 portant code électoral, modifiée par la loi n°2013-004 du 19 février 2013 et la loi n°2013-008 du 22 mars 2013, dans le but de permettre aux togolais de l’extérieur de prendre part à des consultations électorales nationales.

Ce projet de loi qui précise les conditions dans lesquelles les Togolais de l’extérieur peuvent voter dans leurs lieux de résidence vient prouver, une fois de plus, non seulement la légendaire ouverture d’esprit politique du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise, Président de notre grand parti UNIR, mais également sa volonté manifeste d’impliquer la diaspora togolaise, dans toute sa diversité, dans la vie de notre nation sur tous les plans.

C’est l’occasion pour nous, Unir Maghreb, de rendre un hommage mérité au Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE et de saluer les efforts louables déployés par le Gouvernement pour vider le contentieux qui avait amené la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à proposer une feuille de route faite de recommandations aux acteurs politiques togolais.

Unir Maghreb saisit cette occasion pour inviter tous les militants et sympathisants de notre grand parti UNIR vivant dans les pays de l’Afrique du nord notamment le Maroc, la Mauritanie, l’Algérie, l’Egypte, la Libye et la Tunisie qui n’auraient pas encore leur carte consulaire valide à se la faire établir, dans un bref délai, auprès de l’Ambassade du Togo à Rabat, en consultant, au besoin, la liste des pièces à fournir, à cet effet, sur le site internet www.ambassadetogo.ma

Unir Maghreb soutient fermement le Président de la République et appelle toutes les Togolaises et tous les Togolais à s’engager résolument à ses côtés pour la réussite du Plan National de Développement (PND 2018-2022).

En ce qui concerne les élections présidentielles de 2020, Unir Maghreb exhorte tous les militants et sympathisants du grand parti UNIR à rester mobilisés derrière notre Leader Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE pour une victoire écrasante, et ce, dès le premier tour.

Fait à Rabat, le 29 octobre 2019

Pour Unir Maghreb,

Le Point Focal

Kokouvi Abayili ABASSAH

Print Friendly, PDF & Email

About Author

Delali AYITE

Delali AYITE, est Journaliste Reporter à la Rédaction de Togomedia24.com

Laisser une réponse