Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
lundi, novembre 18

500 Togolais renoncent à leur nationalité, un indicateur qui devrait interpeller Faure Gnassingbé

Au total, 500 Togolais résidant en Allemagne, aux Pays-Bas, en Norvège, en Chine, aux Etats Unis et en Autriche ont exprimé le désir de renoncer à leur nationalité au profit de leur pays d’accueil.

Cette information relevée dans le communiqué du conseil des ministres des ministres du 06 novembre 2019, suscitent des débats au sein de l’opinion nationale et de la diaspora. En effet en vue d’acquérir la nationalité de leur territoire de résidence, plusieurs Togolais n’ont pas eu la peine de renoncer à leur nationalité.

Qu’est-ce qui peut bien pousser ces compatriotes à renoncer à leur nationalité ? Se sentent-ils mieux à l’étranger que dans leur pays d’origine ?

Même si le projet de décret adopté en conseil des ministres indique que « L’acquisition de la nationalité de certains pays, notamment de l’Europe ne devient effective que sous la condition suspensive de la preuve, par les bénéficiaires, de la perte de la nationalité de leur pays d’origine. » nous restons sur notre soif à Togomedia24.

Après avoir échangé avec certains togolais vivants à l’étranger notamment en Europe et en Asie, la gouvernance actuelle, le manque d’opportunité, la restriction des droits fondamentaux et de libertés, la difficulté pour les Togolais de la diaspora de créer librement des entreprises au pays…sont quelques-unes des vraies raisons du renoncement de la nationalité Togolais.

Au temps fort de la contestation du régime de M. Faure Gnassingbé par la coalition 14 partis politiques de l’opposition en 2017 et 2018, un certain nombre de Togolais qui revenait au pays pour leurs vacances ont affirmé plus tard avoir été parfois considéré comme les bras financiers de l’opposition Togolaise. Certains de ces compatriotes ont parfois goûté à la ‘douceur’ de nos geôles avant d’être libéré plus tard. Des actes qui ont exposés une image de la gouvernance du pays à ces concitoyens.

L’autre raison évoquée, c’est la gouvernance du pays depuis plus de 50 ans par la même famille ou du moins une minorité qui accapare les richesses du pays comme l’a si bien signifié le chef de l’Etat Togolais, Faure Gnassingbé, il y a quelques années.

Il est bien réel que plusieurs Africains, une fois à l’étranger abandonnent leur nationalité. Mais nous estimons que ce nombre élevé de Togolais qui renonce à leur nationalité est un indicateur qui devrait interpeller l’Etat Togolais à faire des analyses et recherches concrètes afin d’éviter d’enregistrer encore un nombre important de demande d’abandon de nationalité.

Surtout que le Togo est dans la dynamique de la mobilisation des fonds pour la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND). Un plan qui sera financier en grande partie par le secteur privé (65%) notamment les Togolais vivant au pays et dans la Diaspora.

Au-delà de ces Togolais qui ont effectivement renoncé à leur nationalité, plusieurs centaines de nos compatriotes qui vivent à l’extérieur se considèrent ‘en esprit’ comme des ressortissants de leur pays d’accueil.

La récente affluence des Togolais vers le service des passeports en vue de se faire établir ce document pour jouer à la loterie visa exprime clairement qu’il y a un malaise dans le pays.

En attendant de recevoir une nouvelle vague de Togolais renonçant à leur nationalité, les autorités Togolaises doivent véritablement œuvrer à décourager les candidats en contribuant à la réconciliation nationale à une gouvernance saine et aux mieux-être des populations.

Print Friendly, PDF & Email

About Author

Aubin Koutele

Administrateur principal du site Togomedia24, Nous essayons de faire notre part pour le Togo. Pour vos annonces publicitaires, Contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88 E-mail: togomedia24@yahoo.com

Laisser une réponse