Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
lundi, janvier 27

Togo : finis la contrebande et le trafic du café-cacao

Un nouveau syndicat indépendant des acheteurs de café et cacao du Togo (SIACCTO) est désormais mise en place. La structure qui se donne pour mission d’œuvrer à la promotion des bonnes pratiques de commercialisation du café et du cacao au Togo a été installée la semaine passée à Kpalimé (120 km au nord-ouest de Lomé) par Noël Koutéra Bataka, ministre Togolais de l’Agriculture, de la production animale et halieutique.
Élu pour un mandat de 5 ans renouvelable, le bureau du SIACCTO composé de 9 membres est dirigé par Mr Yaovi Noagbewonou.

Au cours de la cérémonie, le ministre de l’agriculture a déclaré, je cite: « On exerce sa force que dans l’humilité. Tant qu’on n’a pas l’humilité, tant qu’on ne travaille pas dans l’union, on ne rassemble pas et on ne peut fédérer. Les dissensions qui ont été créées vont perdurer dans le temps ». A travers ces mots, Bataka exhorte tous les membres du bureau à travailler la mains dans la mains pour le développement des deux filières.

Présent à cette cérémonie, Anselme Gouthon, le secrétaire exécutif du Comité de coordination pour les filières café et cacao, a aussi exhorté les membres du bureau du SIACCTO à veiller à une gestion plus transparente pour éviter les dérapages connus par le syndicat dans le passé.

Il a touché du doigt la contrebande, le trafic, la complicité et la malhonnêteté entre les acheteurs et les exportateurs.
Pour sa part, le nouveau secrétaire général du SIACCTO a indiqué que : « Si le sous-secteur du café et cacao connaît des rendements en baisse depuis quelques années, l’une des raisons est le vieillissement des plantations et aussi des producteurs ». Il invite alors les membres du bureau à apporter leurs contributions pour la bonne gestion de leur structure commune.

Pour finir, le nouveau bureau SIACCTO, s’est donné pour mission d’œuvrer à la promotion des bonnes pratiques de commercialisation du café et du cacao au Togo. Espérons qu’avec sa mise en place, la filière café-cacao du Togo connaîtra une bonne remontée économique.

Par
Aïchatou TCHAMOUZA, Agronome

Print Friendly, PDF & Email

About Author

Redaction TM24

Pour vos articles, reportages, Contact Togomedia24 +228 91 06 25 88 / togomedia24@yahoo.com

Laisser une réponse

Website Protected by Spam Master