Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
jeudi, février 20

Togo : Dr KODJO exige la libération immédiate des militants du PNP

Le Parti National Panafricain (PNP) enregistre depuis quelques jours une cascade d’enlèvements de ses militants. Une situation qui met mal à l’aise, M Agbeyomé KODJO, candidat unique de la ‘’Dynamique KPODZRO’’ pour le scrutin présidentiel du 22 février 2020. Se positionnant comme un ménestrel de la réconciliation et de l’unité nationale, l’homme d’Etat appelle à la libération des deux (2) militants du PNP et tous les prisonniers politiques du régime Gnassingbé 2.

« Nous venons d’apprendre avec stupeur l’arrestation par les forces de sécurité de Messieurs Yacoubou MOUTAWAKILOU et Aboubakar TCHATIKPI, tous deux militants du Parti national panafricain (PNP). Le premier est le secrétaire général du parti pour Kpalimé et le second un militant du quartier d’Agoè à Lomé. Aussi, à la veille de l’élection présidentielle, le gouvernement du Togo n’observe pas de trêve pour ce qui concerne les détentions arbitraires, les intimidations et le harcèlement des militants politiques, des acteurs associatifs et des leaders d’opinion de la société civile. » a écrit Dr KODJO dans un communiqué daté du 27 janvier 2020.

En se référant  à l’article 15 alinéa 2 de la constitution Togolaise qui stipule que « Nul ne peut être arbitrairement arrêté ou détenu », l’actuel président de la commission défense et sécurité à l’Assemblé Nationale demande la libération sans conditions des personnes détenues.

« Le candidat Agbeyomé KODJO demande au gouvernement la libération immédiate de Messieurs Yacoubou MOUTAWAKILOU et Aboubakar TCHATIKPI. Il demande également la libération de tous les détenus politiques au Togo. Il dénonce le climat d’insécurité et de psychose entretenu dans tout le pays, et particulièrement dans les villes de Sokodé, Bafilo et Mango. Le candidat Agbéyomé KODJO invite le gouvernement à la retenue pendant cette période électorale. Il rappelle qu’il est d’abord du devoir de l’Etat de protéger tous les citoyens togolais, comme la Constitution le lui recommande : « L’Etat a l’obligation de garantir l’intégrité physique et mentale, la vie et la sécurité de toute personne vivant sur le territoire national » (art. 15 al. 1). » Précise-t-il.

Agbeyomé Kodjo de par sa capacité de ressemeleur qui a fait rallier une grande partie des acteurs de la scène politique ne compte marginaliser aucun Togolais dans le cadre de son programme de gouvernance une fois élu à la tête de la république.

Il a promis entre autres, la libération de Kpatcha Gnassingbé emprisonné par son frère Faure depuis plusieurs années et le retour d’exil d’un certains acteurs notamment le leader du PNP, Tikpi Atchadam, Akila Esso BOKO, Olivier AMAH…

Print Friendly, PDF & Email

About Author

Aubin Koutele

Administrateur principal du site Togomedia24, Nous essayons de faire notre part pour le Togo. Pour vos annonces publicitaires, Contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88 E-mail: togomedia24@yahoo.com

Laisser une réponse

Website Protected by Spam Master