Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
jeudi, février 20

« L’élan est ralenti mais pas stoppé » Dr Kodjovi Aubin THON

Sa candidature n’ayant pas été retenue par la cour constitutionnelle pour le scrutin présidentiel du 22 février prochain, Dr Kodjovi Aubin THON, président du mouvement politique Nouvelle Vision (NoVi) ne compte pas rester hors de la politique et du développement.

« Avec ou sans la magistrature suprême, comme je l’ai toujours fait, je continuerai à contribuer activement au développement de mon pays et à me battre pour l’émergence de ma jeunesse » c’est à travers c’est ces propos que l’homme politique a dévoilé samedi à Lomé, le projet de société de la Nouvelle Vision

Soucieux du développement de son pays, Dr THON a présenté samedi 01er février aux acteurs politiques, aux candidats aux élections, aux partenaires développement à la presse nationale et internationale, son programme de gouvernance axé sur cinq (5) points prioritaires.

« C’est pour rassurer tous mes concitoyens, tous mes ambassadeurs et toute la société togolaise que la course de Kodjovi Aubin THON n’a pas que pour finalité la magistrature suprême. Mais elle était pour nous un outil indispensable dont nous avons besoin pour accélérer le développement et l’implémentation du programme de société que nous avons » a indiqué le candidat.

S’agissant du programme dévoilé, dans un premier temps, Dr THON et son équipe comptent instaurer « un modèle de gouvernance qui permettra d’équilibrer la structure de développement socio-économique et administrative de tout le pays ». Pour lui, il faudrait équilibrer la structure de développement socio-économique du pays en valorisant les potentialités locales de chaque région et les mettre au service du développement à la base. Au point deux, il s’agit d’un programme agricole décentralisé qui consistera à optimiser les ressources naturelles et humaines ; structurer et pérenniser les investissements publics agricoles… En troisième lieu, il sera mise en place un système éducatif, d’insertion professionnelle et de réinsertion sociale en phase avec le modèle économique et au service du développement. Au quatrième point, Dr THON voudrait monter une industrie touristique et culturelle innovante et dernier point instaurer un État entrepreneur en mettant en place un modèle d’entrepreneuriat soutenu.

Un programme de société ambitieux qui ne sera pas du moins pour l’instant exécuté car l’homme étant recalé de la course pour la magistrature suprême. Au sujet du rejet de sa candidature, le leader de NoVi dit être surpris par cette décision. Pour cause, son mouvement a respecté les conditions nécessaires pour un candidat indépendant qui brigue la magistrature suprême.

En effet sur les 2 000 signatures requises à savoir 200 dans 10 préfectures, le candidat a présenté 5 222 signatures issues de 18 préfectures avec une marge d’erreur de 30 %.

« Nous avons pris des mesures pour prendre les signatures, nous nous sommes permis d’aller au-delà de 30 % de marges d’erreurs. Kodjovi THON a déposé à la CENI, 5 222 signatures provenant d’un total de 18 préfectures dont 13 dépassants 200. Nous avons pris le soin de vérifier les cartes des électeurs avant de les inscrire sur les listes. La CENI  a pris le soin d’étudier les noms un à un avant de nous délivrer le récépissé. Malheureusement la cour constitutionnelle nous a signifié que nous avons présenté 3 686 signatures et la plupart ne se retrouvait pas dans la base de données de la CENI » a expliqué Dr Kodjovi.

Print Friendly, PDF & Email

About Author

Aubin Koutele

Administrateur principal du site Togomedia24, Nous essayons de faire notre part pour le Togo. Pour vos annonces publicitaires, Contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88 E-mail: togomedia24@yahoo.com

Laisser une réponse

Website Protected by Spam Master