Libération de Papson : Exaspérée, la société civile réclame justice

C’est l’information qui enflamme la toile depuis quelques jours. L’artiste togolais de la chanson Papson Moutité, interpellé et incarcéré il y a un mois a été libéré. Arrêté dans une affaire de viol et dans l’attente de son procès et à la surprise générale, il a été finalement libéré le 15 mai dernier ce qui a provoqué la colère des organisations de défense des droits de l’homme. Papson est réputé proche du pouvoir de Lomé II. Il se produit lors des manifestations officielles.

L’opinion ne comprend toujours pas comment cet individu s’est débrouillé pour retrouver la liberté. Dehors seulement quelques jours, le présumé violeur nargue déjà ses victimes.

Il a été incarcéré à la prison civile le 6 avril 2020, pour viol et complicité de violences aggravées selon le témoignage de plusieurs  filles victimes. Sa libération après 40 jours de détention, indigne les Togolais. Tôlé général dans l’opinion.

Au Mouvement Martin Luther King (MMLK), on veut comprendre les raisons qui ont conduit à sa libération de mis en liberté aussitôt. On demande que la lumière soit faite et que justice soit rendue aux victimes. Pasteur Edoh Komi du Mouvement (MMLK). « On doit nous expliquer pourquoi cette libération a été précipité et ça va rassurer les Togolais puisque on ne peut pas commettre ce genre de chose et puis être à l’abri ».

Et justement, le Mouvement Martin Luther King n’est pas le seul à réagir. Parmi les personnes indignées, le collectif « Non c’est  Non » avec à sa tête sa coordinatrice, Marthe Faré. En effet, c’est dans un communiqué en date du 16 mai et dont notre organe a eu copie, le Collectif « non c’est non » dit être consterné par cette nouvelle qui met en danger les plaignantes de cette affaire. Il appelle donc les autorités judiciaires à dire et appliquer le droit afin de rendre justice aux victimes leur dignité bafoué et prévenir de tel acte dans la société.

Marthe Faré, coordinatrice du collectif : « C’est avec surprise que nous avons appris la libération de Papson Moutité. Nous irons vers le juge pour connaître les causes de cette libération provisoire sous contrôle judiciaire. Pour nous il est très important que les victimes soient protégées et que justice soit faite. Et donc nous agirons en prenant en compte tous les recours légaux que nous avons à notre disposition. Nous ne paniquons pas, nous irons voir ce qui est possible d’être fait pour que procès ait lieu et pour que cette affaire ne finissent pas en queue de poisson » a-t-elle confiée.

Pour l’histoire, c’est l’une de ses collaboratrices qui a le courage de dire publiquement ce qu’elle a subi dans l’association de Papson Moutité. Elle porte plainte et Papson a été mis aux arrêts. Déposé à la prison civile de Lomé jusqu’au 15 mai où il a été libéré.

Papson Moutité 38 ans, souffre de trouble psychiatrique  depuis plusieurs années. Selon un expert  médecin au service des urgences médicales du CHU Sylvanus Olympio, signataire dudit certificat, « l’état de détention de monsieur Midodji Amoussou constitue un facteur aggravant de son état de santé ». Pour le Procureur, le dossier n’est pas encore classé. Papson qui encourt une peine de 10 ans pour les faits qui lui sont reprochés peut à nouveau réincarcéré à tout moment.

Nous y reviendrons !

Raoul AGBETOUNOU

Print Friendly, PDF & Email

About Author

Redaction TM24

Pour vos articles, reportages, Contact Togomedia24 +228 91 06 25 88 / togomedia24@yahoo.com

Laisser une réponse

Website Protected by Spam Master