La coalition des OSC Covid-19 dresse le bilan de ses actions et plaide pour une gestion inclusive

Depuis le 08 avril 2020, une coalition des Organisation de la Société Civile (OSC) au Togo, a été mise en place afin de contribuer efficacement à la lutte contre la pandémie du Covid-19. Composée de plus de 300 OSC, cette coalition a présenté ce vendredi 26 juin 2020, le bilan des actions menées.

Les activités à mettre à l’actif de cette coalition sont entre autres ; le suivi et analyse des mesures prises par l’Etat ; le plaidoyer auprès du gouvernement ; l’élaboration d’un plan d’actions ; la mobilisation des acteurs contre la riposte ; la réalisation d’un plaidoyer pour la prise en charge des cas de violences faites aux enfants durant la période de crise et l’enquête de satisfaction du Programme Novissi et les mesures de préservation de l’emploi.

S’agissant de cette enquête menée dans les villes de Lomé, Kara et Sokodé, plusieurs personnes estiment avoir été défavorisées par le programme. En effet, 26.55% des personnes enquêtées affirment avoir éprouvé des difficultés lors de l’inscription. Aussi, 37.8% des enquêtés indiquent que l’absence de la carte d’électeur, qui fait partie des critères, les a privé du Programme Novissi.

Pour la coalition des OSC-Covid-19, des frais ont été prélevés par les opérateurs de téléphonie mobile, contrairement à la promesse de l’État Togolais. Ce dernier n’a pas subventionné, les opérateurs télécoms qui ont dû prélever des frais de retrait des montants versés par Novissi. A ce sujet, 70 % des personnes enquêtés ont exprimé leurs mécontentements par rapport au payement des frais de retrait, selon les résultats de l’enquête.

Par ailleurs, la coalition note, une absence d’implication des acteurs des différents secteurs socio-professionnels et des communautés locales dans la gestion de la riposte au covid-19.

« Nous avons remarqué que le gouvernement a mis en place, des comités de riposte, sur le plan national et au niveau décentralisé, malheureusement, ces comités ne sont pas inclusifs. On n’a pas la participation de toutes les couches de la population qui animent le développement ou qui devraient aider à adresser ce problème aux communautés. Les organisations de la société civile ne font pas partie des comités à tous les niveaux » a déploré Komi ABITOR, Président du Conseil d’Administration de la F.ONG.TO, membre de la coalition.

Face à ces constats, et pour une gestion efficace de la lutte contre la Covid-19, ces OSC formulent une série de recommandions à l’endroit du gouvernement.

D’abord, elles appellent les autorités à rendre la gouvernance de la riposte plus inclusive. Ensuite, il faudrait renforcer la sensibilisation et intensifier la veille citoyenne pour le respect des mesures barrières.

Aussi, comme recommandations, prolonger le programme Novissi et renforcer la communication autour, sur les mesures économiques et la préservation de l’emploi, il faudrait mieux et plus communiquer autour et veiller au respect strict des mesures prises par la BCEAO en faveur des entreprises. Enfin, il faudrait mettre obligatoirement en quarantaine et sous surveillance aussi bien sécuritaire que sanitaire, les personnes venant d’un pays touché par la maladie.

« Les résultats de l’étude mené sur le terrain ont relevé des faiblesses notoires dans la mise en œuvre de certains programmes et ou mesures dictées par le gouvernement ; entre autres, le non-respect des mesures d’allègement des prêts au niveau des banques, le non respecte des mesures d’accompagnement au niveau des subventions. Nous espérons que l’Etat prendra en compte, les recommandations formulées par la coalition » a souhaité, Dr Serge Michel KODOM, responsable de l’ONG AIMES-Afrique.

En ce qui concerne, le respect des mesures barrières, une descente sur le terrain dans certaines localités a permis à la coalition de constater ; un relâchement dans l’application des mesures par les populations.

Pour pallier ce manquement qui pourrait créer dans les prochaines semaines, une grande vague de contamination, le Coordonnateur du Secrétariat Technique de POSCVI-TOGO, exhorte les médias à intensifier les sensibilisations autour de la maladie.

« Je voudrais remercier les médias pour le travail abattu et les exhorter à continuer les sensibilisations. Les médias en ligne peuvent relayer quotidiennes, les chiffres actualisés sur la Covid-19 en contribuant également à dissiper, les fausses rumeurs au sein de la population » a-t-il déclaré.

M. KOLA Augustin, Coordonnateur du Secrétariat Technique de POSCVI-TOGO, Facilitateur Principal du GT-OSC-ODD,  membre de la Coalition

Il faut noter par ailleurs que, les femmes constituent la majorité des personnes touchées par les mesures de restrictions prises par le gouvernement. Pour cause, la plupart d’entre elles, travaillent dans les secteurs d’activité affectés par l’État d’urgence sanitaire.

Pour rappel, la coalition des OSC de lutte contre la Covid-19, a, en moins de trois mois, distribué, 128 000 masques, 6 035 kits alimentaires, 12 000 dispositifs de lavage de mains et animé 170 émissions radiophoniques et 30 émissions télévisées.

Print Friendly, PDF & Email

About Author

Aubin Koutele

Administrateur principal du site Togomedia24, Nous essayons de faire notre part pour le Togo. Pour vos annonces publicitaires, Contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88 E-mail: togomedia24@yahoo.com

Laisser une réponse

Website Protected by Spam Master