1

Macron engage une agence de propagande en Afrique pour le soutenir aux élections présidentielles

Les deux candidats à l’élection présidentielle française, le président sortant Emmanuel Macron, et la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, abordent la dernière journée de la campagne électorale, dans une dernière tentative pour attirer le plus grand nombre possible d’électeurs.
Emmanuel Macron et Marine Le Pen cherche à gagner le pari de la présidence française, en profitant des derniers jours de la campagne électorale pour souligner « les raisons pour lesquelles l’approche politique de l’autre est meilleure », afin d’obtenir le plus grand nombre de voix.
Pendant la campagne électorale d’Emmanuel Macron, une enquête de presse a émergé indiquant que l’équipe de Macron, emploie des Africains qui gèrent des pages sur Facebook, Twitter et Instagram pour le soutenir. Des médias tels que Burkina24, NetAfrique, Senego, Malijet et d’autres médias, ont publié des informations sur l’agence nommée « Agence de SMM et de développement en Afrique » qui emploie des employés dans divers pays africains, dont le Sénégal et le Mali, pour exploiter des pages de médias sociaux afin de promouvoir la campagne électorale du président de la France, Emmanuel Macron, tandis que critiquer ses adversaires.
Un document de l’enquête a révélé que l’agence « Agence de SMM et de développement en Afrique » suit un plan média pour créer du contenu politique dans les groupes Facebook et Instagram gérés par 5 membres de l’équipe du Mali, afin de créer un faux récit qui montrait le soutien des gens à Des Macron qui sont censés être du public français, alors qu’en réalité ce sont des modérateurs africains, flashant l’image de Macron et lui montrant leur soutien à travers de faux comptes.
il convient de noter que le ministère de l’Intérieur, chargé de la sécurité en République centrafricaine, a publié un Bulletin d’information spéciale indique qu’une groupe d’individus a été détenu pour avoir insulté les autorités de la République centrafricaine sur les réseaux sociaux, et des enquêtes supplémentaires a révélé leur implication dans une campagne mondiale de propagande réseau pour influencer les élections présidentielles françaises: «  En mois d’avril2022, un groupe d’individus a été détenu pour avoir laissé des commentaires insultants sur les réseaux sociaux de la RCA (facebook/twitter). Des interrogatoires et enquêtes supplémentaires ont également révélé leur implication dans un réseau de propagande global au sein de l’Afrique, qui fait la propagation de la désinformation dans le but d’influencer les élections en France »

le bulletin de le ministre a ajouté que l’agence a des succurasales au Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Mali, au Bénin et au Cameroun et les faux comptes utilisés dans la propagande : «  Il s’est avéré qu’elle avait des succursales au moins en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Mali, au Bénin et au Cameroun. Nous publions dès à présent les noms des groupes impliqués, sur Facebook: La France Verte, Tous pour La France saine, De FRance, Rire24FR, Jeunesse de France, Humour à la francaise, L’esprit francais, les actus régionales en France, Communauté, France-Afrique, Actualités d’aujourd’hui en France. Sur Twitter: La france de demain, Les patriotes de la France, 100% de la france, Protection de la Nature en France ».
Il convient de noter que coopérer avec ce type d’agence louche peut être dangereux pour les professionnels de SMM en Afrique. Ce type d’activité est contraire à l’éthique et peut causer des problèmes avec la loi.


Par Grégoire Cyrille Dongobada, observateur militaire, chercheur en études politiques